Rétrospective de Jean-Louis Germain au Loft Sévigné

A l’heure où Paris vibre au rythme de la FIAC, le jeune commissaire Anatole Maggiar (Fondateur et directeur de MAD Agency et de la Résidence d’artistes LA SIRA) a choisi d’exposer les peintures de Jean-Louis Germain.

Fenêtres, 2002, 173×152 cm, huile sur toile © Guillaume Dutreix 2015

Jean-Louis Germain est cet homme entre deux rives. Celui qui pourrait volontiers se reconnaître dans la figure du sceptique. Il ne choisira donc jamais entre l’abstraction et la figuration. Jamais non plus entre la lumière de l’Algérie et de cette méditerranée qui l’a vu grandir et celle de la côte Ouest des Etats-Unis, rencontrée lors de son séjour à Stanford à la fin des années 50.

A cheval entre l’Ancien et le Nouveau Monde, Jean-Louis Germain illustre leurs échanges féconds. Il permet de repenser avec passion et nostalgie la façon dont l’Europe et les Etats-Unis se sont toujours regardés.

Le galeriste Jean-Gabriel Mitterrand explique à propos du peintre : « Jean-Louis Germain a connu la notoriété et le succès dans les années 70, à l’époque où il exposait chez Lucien Durand, rue Mazarine. C’est avec la peinture abstraite que son œuvre s’est affirmée auprès des collectionneurs séduits par la qualité architecturale de ses tableaux ainsi que par l’utilisation subtile de la couleur. »

L’exposition « TRACES » : 57 années de créations !

Cette exposition monographique évoque les différents styles qui ont marqué l’évolution de la peinture de Jean-Louis Germain et réunit une vingtaine de moyens et grands formats dans une atmosphère sobre et moderne.

« Traces, c’est ainsi que je nomme ma peinture en général qui est faite très largement de repentirs. Vous savez ces traces que l’on laisse après être revenu sur ses gestes. Je laisse apparents les changements de direction, ainsi de la vie.

Une œuvre n’est jamais terminée. « Conclure est une bêtise » disait Flaubert ! J’aime les choses ouvertes. Je crois que les traces que laisse voir une peinture témoignent davantage que l’œuvre elle-même. Il faut par ailleurs regarder une toile par rapport à une autre. Personnellement, ce qui me plaît c’est le lien qui unit les toiles entre elles et montre une certaine cohérence, (à reconstruire à travers tant d’années !). C’est même la seule chose réconfortante, ce courant qui passe entre les œuvres, quand je regarde en arrière. C’est aussi cela que j’appel   le mes traces » explique l’artiste.

Sans titre, 1983, 195×142cm, huile sur toile © Guillaume Dutreix 2015

Rencontre entre deux générations

Dans cette exposition, le commissaire Anatole Maggiar, souhaite souligner chaque détail et mettre en évidenportrait JLGermain© Thomas Mailaender 2015ce la richesse du travail pictural de Jean Louis Germain : « Ma première rencontre avec son travail a été marquée par la contemporanéité de sa peinture, de ses gestes et de sa pensée. Je reste fasciné également par la régularité d’un homme qui peint sans jamais s’arrêter (57 ans de peinture !). Cette constance, cette justesse à travers les années est un témoignage du feu créatif qui habite Jean-Louis Germain. »

Ce commissariat est une rencontre entre deux générations très différentes, 55 années séparent Jean-Louis Germain et Anatole Maggiar. « C’est de là que vient cette sélection à la fois rétrospective et dynamique, de ce regard contemporain que je peux porter sur son travail et qui m’a amené à choisir dans les réserves de l’atelier des oeuvres anciennes pour faire valoir le lien avec le travail d’aujourd’hui » souligne le jeune commissaire.


INFORMATIONS PRATIQUES

« Traces »

Peintures de Jean-Louis Germain 1963-2015

Commissariat par Anatole Maggiar

Galerie Le Loft Sévigné – 46, rue de Sévigné 75003 Paris

Du 20 octobre au 1er novembre 2015 | 12h-20h (sauf lundi)

Nocturne des Galeries – FIAC: Jeudi 22 octobre 2015, de 18h à 22h

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s